Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘barils’

Gaz : la loi votée bientôt, Bassil appelle Israël à respecter le droit international

Posted by jeunempl le août 3, 2011

Le Commerce du Levant

Le Parlement libanais devrait voter dans les jours à venir, selon des sources médiatiques, une loi établissant sa Zone économique exclusive maritime (ZEE), alors que le désaccord sur le tracé de sa frontière maritime avec Israël reste entier.

« Israël ne peut pas d’une façon arbitraire ignorer la loi internationale avant d’agresser le Liban en créant une zone de conflit dans nos eaux », a affirmé à l’AFP le ministre de l’Energie Gebran Bassil. « Il ne suffit pas simplement de tracer une ligne », a-t-il dit.

Le différend entre Israël et le Liban a éclaté officiellement le 10 juillet lorsque l’Etat hébreu a adopté le tracé de sa ZEE. Sa frontière avec le Liban est nettement plus au nord que celle notifiée à l’ONU en juillet et octobre 2010 par Beyrouth. (Voir dossier complet dans Le Commerce du Levant d’août 2011).

Le Parlement devrait voter dans les tous prochains jours une proposition de loi relative aux frontières maritimes et à la ZEE adoptées par les deux commissions parlementaires des Travaux publics et de l’Energie.

Le Liban accuse Israël d’empiéter sur sa zone économique exclusive, un espace déterminant les droits souverains d’exploitation de l’Etat côtier sur d’éventuels gisements d’hydrocarbures. L’enjeu est de taille : découverts à Lire la suite »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gaz en Méditerranée: une longue bataille s’annonce entre le Liban et Israël

Posted by jeunempl le juillet 12, 2011

Le Commerce du Levant

Les réactions libanaises à l’annonce dimanche qu’Israël s’apprêtait à remettre à l’ONU le tracé de sa zone économique exclusive (ZEE) en Méditerranée sont unanimes et condamnent fermement tout empiétement que ce tracé pourrait avoir sur les eaux territoriales libanaises.

La présidence de la République a fait savoir dans un communiqué qu’elle mettait en garde l’Etat hébreu contre « toute décision unilatérale qu’il pourrait prendre dans la démarcation des frontières maritimes et qui constituerait une violation du droit international, comme l’État hébreu en a l’habitude ». Le ministre des Affaires étrangères, Adnan Mansour, a indiqué que le gouvernement était en passe d’établir une carte précise pour confirmer ses droits dans la zone économique exclusive en Méditerranée, sur une ligne de 17 kilomètres dans la zone dite 23. Il a estimé que les frontières qu’Israël allait proposer constituaient une « menace pour la sécurité régionale ».

Les deux pays s’accusent mutuellement d’empiéter sur les frontières maritimes de l’autre, et l’enjeu est de taille : découverts à 1.634 mètres de profondeur et à 130 km au large de la frontière libano-israélienne, ces fonds sous-marins abriteraient 3.454 milliards de mètres cubes de gaz et 1,7 milliard de barils de pétrole, selon une étude américaine du US Geological Survey.

Mais avant de pouvoir prétendre exploiter la plus grande réserve naturelle de gaz découverte en dix ans, le Liban aussi bien que son voisin israélien, doivent Lire la suite »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des études ont confirmé la présence de gaz au large du Liban – expert

Posted by jeunempl le juillet 5, 2010

Le Commerce du Levant

Plusieurs études, dont celle réalisée par la compagnie norvégienne Petroleum Geo Services (PGS) ont confirmé l’existence de quantités importantes de gaz et de pétrole au large du littoral libanais, a déclaré l’expert pétrolier libanais Rabih Yaghi à l’Agence nationale d’information (ANI). Ces réserves pourraient non seulement couvrir les besoins énergétiques du Liban pour au moins 25 ans mais aussi être exportées.

Moins optimiste, l’expert pétrolier Atta Elias a estimé, qu’en dépit des études préliminaires, l’existence de pétrole dans les eaux libanaises ne sera confirmée que lorsque les opérations de forage débuteront. La présence de gaz naturel est toutefois plus probable.

Selon Rabih Yaghi, les réserves gazières varieraient entre un minimum de 707 milliards de m³ et un maximum de 2 264 milliards de m³, tandis que les réserves pétrolières s’élèveraient à 1,5 milliards de barils. La valeur des réserves en gaz et estimée entre 300 et 960 milliards de dollars. La production commerciale ne pourra pas démarrer avant la fin des opérations d’extraction qui nécessitent 6 à 7 ans de travaux.

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 40 autres abonnés

%d bloggers like this: